Témoignages de mamans

Banderole-Mamans

« Avec d’autres mamans, on peut se poser, vivre le handicap autrement, car nous sommes acceptées comme on est, dans la bienveillance. Le groupe, c’est un temps pour moi, pour me ressourcer, pour être en paix. A chaque fois, je repars avec un peu plus de joie, qui me fait mieux apprécier les petites choses de la vie. On devient plus attentif aux moments invisibles pour les autres : la première fois où ma fille a passé sa main sur son visage par exemple » Brigitte

« On se comprend, on s’auto-guérit , la parole libère » M.

« C’est un cœur à cœur rapide, car on vit la même réalité. On s’aperçoit que la souffrance est partagée, que l’on est plusieurs sur le même chemin. C’est pour moi une force. Une chape de béton s’enlève de mes épaules »

« Il n’y a rien de plombant, au contraire, on ressort pleine d’énergie, on échange des idées, on change de regard sur notre enfant » F.

« Cœur de maman, c’est un chemin d’humilité où on apprend à se dévoiler. On se décharge, sans charger les autres, des détails qui plombent notre quotidien (un courrier MDPH, une réflexion désobligeante…). Cela nous permet d’être « normale » dans la vie sociale et de ne pas encombrer notre entourage de nos angoisses et soucis. Je peux protéger mes proches, et mon enfant en premier lieu, de mon anxiété, car le handicap ébranle » Delphine

« J’arrive du bureau speed… je repars avec des idées pour m’en sortir et relever le nez du guidon ! » S.

« C’est ma bouffée d’oxygène. Certaines fois j’y vais joyeuse de nos retrouvailles, d’autres fois, le cœur lourd de journées sombres et fatigantes, de l’incompréhension des autres, des coups que j’ai pris. Ce qui est incroyable dans notre tour de table, c’est qu‘en peu de mots, les autres mamans comprennent, devinent, on peut ainsi vite décharger son fardeau, pleurer un bon coup, rire ensemble. On se rend vite compte que l’on n’est pas seule à vivre cela, on se soutient, s’encourage, on reprend des forces. Vient le sujet du mois, qui apportent toujours de belles réflexions, des pistes, des idées à mettre en place. On repart grandie, en tout cas plus légère. Et le soir, c’est précieux de pouvoir échanger avec son mari sur notre enfant. » Aude

« Cœur de maman m’aide à croire à l’humain. » J.

« Le plus important pour moi est de ne plus me sentir seule. Très souvent entre nos rencontres je repense à nos échanges et cela m’aide pour vivre, avancer, choisir, persévérer dans mon chemin avec Victor. Ils m’aident à être une maman équilibrée dans mon cœur et dans mes relations avec mon fils, mon mari et mes autres enfants. » Béatrice